Plats

Burger au salers AOP, oignon rouge, épinard et buns au curcuma

Quand Juan Arbelaez lance un savoureux challenge aux côtés des AOP laitières cela donne chez moi un burger au Salers AOP. Il s’agit d’un burger savoureux et gourmand composé d’un pain moelleux au curcuma, de pousses d’épinard frais, d’une compotée d’oignon rouge caramélisé maison, d’un généreux steak haché de bœuf salers et d’une crème au salers AOP parsemée de quelques fleurs d’ail des ours.

Mon burger au Salers AOP est plutôt simple dans le sens où je n’y ai pas mis une tonne d’ingrédients. Il tient en 4 couches de produits bruts que vous pourrez facilement trouver ou faire. Je ne suis pas une adepte de pickles ou cornichons donc mon burger en est dépourvu mais rien ne vous empêche d’en ajouter si vous les aimez.
Que vous soyez insatiable gourmet, afficionados de burger, accro aux AOP ou encore un fervent défenseur du terroir gastronomique français, ce challenge burger AOP devrait vous plaire.

burger au salers AOP
Burger très aopesque au Salers et crème d’Isigny

Je suis en entrée dans le vif du sujet un peu directement donc laissez-moi vous expliquer un peu le pourquoi du comment de ce challenge.

Le burger AOP challenge

Le chef colombien Juan Arbelaez, à la tête de nombreux restaurants parisiens, s’est associé aux AOP laitières en créant une recette de burger à partir de l’une de ses 51 AOP (vous pouvez voir la vidéo sur son compte Instagram). Le challenge était donc d’en créer une nouvelle à notre tour. Avec les 46 fromages, les 3 beurres et les 2 crèmes, emblèmes de nos terroirs et du patrimoine gastronomique français, le choix est vaste.

Je vous parle souvent du label AOP dans mes articles (pommes du Limousin AOP, Noix de Grenoble AOP, Fromages de Normandie AOP …) . Pour rappel il s’agit de l’Appellation d’Origine Protégée, identifiable par son logo rouge et jaune collé sur chacun des produits. C’est un signe officiel de qualité garantissant au consommateur que nous sommes que toutes les étapes de fabrication ont lieu dans l’aire géographique délimitée par l’appellation selon un savoir-faire transmis de génération en génération et transcrit dans un cahier des charges précis. Dans les AOP laitières cela va donc de la traite des vaches et la production de lait jusqu’à l’affinage des fromages, crèmes ou beurres.

Pour mon burger au Salers AOP j’ai choisi le Salers, un fromage AOP d’Auvergne. Saviez-vous que c’est le plus vieux fromage auvergnat ? C’est un fromage au lait cru fabriqué uniquement du printemps à l’automne lorsque les vaches se nourrissent exclusivement d’herbe à satiété dans les monts du Cantal, du Cézallier et des monts Dore. Je l’ai associé à la crème d’Isigny AOP, fleuron normand issu de lait de vaches ayant pâturé au cœur des marais du Cotentin et du Bessin, entre la Manche et le Calvados. Ces 2 AOP laitières sont réunies en une crème fort savoureuse avec laquelle j’ai recouvert le steak haché.

Burger au salers AOP, oignon rouge, épinard et buns au curcuma
Mon burger au Salers AOP

Le burger au Salers AOP

J’ai énuméré en début d’article les composants de mon burger au Salers AOP. Je vous propose de les revoir plus en détails même si la photo ci-dessous résume bien la simplicité de la chose.

Burger au salers AOP, oignon rouge, épinard et buns au curcuma
  • Le bun au curcuma est un pain maison moelleux naturellement coloré par le curcuma. Je l’ai agrémenté de graines de courge pour apporter du croquant. Vous avez le lien de la recette plus bas.
  • Les épinards sont de jeunes pousses pour que les feuilles soient tendres.
  • La compotée d’oignon rouge est un condiment maison aigre doux où l’oignon caramélisé amène couleur et saveurs.
  • Le steak haché est réalisé à partir de bœuf salers afin d’avoir une viande goûteuse et de rester sur le même terroir que le fromage.
  • La crème au Salers réunit de la crème fraiche d’Isigny et du Salers, je vous laisse en imaginer le goût !
  • Les fleurs d’ail des ours apporte une touche fraîche et subtile d’ail lorsque l’on croque dedans.
  • Le poivre noir vient plus ou moins corser le burger. Cela est fonction du nombre de tours de moulin que vous donnerez.

Voilà vous savez tout sur ce burger au Salers AOP. Il est coloré, il est goûtu, il nous a tous emballés (même le petit cousin invité qui a réussi à tout manger!)

Burger au salers AOP, oignon rouge, épinard et buns au curcuma
Burger au Salers AOP: Pousses d’épinard, compotée d’oignon rouge, steak de bœuf salers, crème au Salers, ail des ours, bun au curcuma
Burger au salers AOP, pain au curcuma, épinards

Burger au salers AOP

Type de plat: burger
Cuisine: Américaine
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 10 minutes
Portions: 4 burgers
Burger simple mais gourmand composé d’un pain moelleux au curcuma, épinard frais, compotée d’oignon rouge caramélisé, steak haché, crème au salers AOP et fleur d’ail des ours
Imprimer la recette

Ingrédients

Instructions

Toaster les pains

  • Faites préchauffer le four à 200°c avec une plaque de cuisson à l’intérieur.
  • Coupez les buns au curcuma en deux. Placez chaque moitié sur la plaque de cuisson chaude (face coupée contre la plaque). Placez dans le four chaud mais éteint pendant que vous faites cuire les steaks.

Préparer la crème au salers AOP

  • Mettez la crème fraîche dans une petite casserole et faites chauffer doucement (ne pas faire bouillir).
  • Ajouter le Salers AOP coupé en morceaux et mélangez jusqu’à ce qu’il soit fondu.
  • Réservez à température ambiante pour que la crème au Salers fige un peu. Elle doit être onctueuse mais rester fluide.

Cuire les steaks

  • Faites chauffer une poêle en fonte légèrement graissée.
  • Façonnez 4 steaks hachés de 150 g. Ils peuvent être épais si vous les aimez saignants.
  • Saisissez les steaks et adaptez leur cuisson en fonction de vos goûts.

Monter les burgers

  • Placez un demi bun au curcuma (celui sans graines) toasté sur une assiette.
  • Disposez des pousses d’épinard, ajoutez de généreuses cuillères de compotée d’oignon rouge caramélisé.
  • Posez le steak de bœuf salers juste cuit, versez la crème au salers, ajoutez quelques fleurs d’ail des ours, donnez un tour ou deux de moulin à poivre puis reposez la deuxième moitié du bun (celui avec les graines).
  • Servez sans plus attendre et régalez-vous !

La saison de l’ail des ours touche à sa fin voire n’est plus d’actualité. Vous pouvez remplacer ses fleurs dans le burger au Salers AOP par des fleurs d’aillet ou des fleurs de ciboulette.

Burger au salers AOP, oignon rouge, épinard et buns au curcuma
Tentant ce burger au Salers AOP, non ?

2 Commentaires

Commenter

Evaluation de la recette