Quand Arbalest, Têtu et Clotilde s’invitent au Frenchie cela donne un déjeuner sur mesure préparé par Grégory Marchand. Installé dans une petite rue pavée du Sentier, la rue du Nil, le chef y travaille ses produits à la fois avec simplicité mais aussi avec audace. J’ai pu découvrir cette adresse à l’occasion d’un déjeuner de presse en décembre dernier (je sais il était temps que je le raconte mais le temps passe trop vite) présentant les vins de Kimberly Jones Selections International.
La minuscule rue était décorée de guirlandes lumineuses et je me souviens bien de l’atmosphère chaleureuse qui y régnait. La porte du Frenchie poussée, j’ai été accueilli par Clotilde, non pas la princesse de Bourgogne mais le champagne brut grand cru qui porte son nom en hommage à la première reine de France, épouse de Clovis. Ses fines bulles élégantes m’ont enchanté. Ce 100% Chardonnay a très bien accompagné la terrine de campagne, picalilli et graines de moutarde, servi en mode tapas dans l’entrée du restaurant.

Champagne Clotilde / Terrine de campagne, picalilli et graines de moutarde

Champagne Clotilde / Terrine de campagne, picalilli et graines de moutarde

Mais avant de passer à table découvrir Arbalest etTêtu (j’aime beaucoup ces noms !) il faut que je vous explique un peu l’origine de ces vins.

Ils sont le fruit d’une rencontre originale. Celle de Kimberly Jones et de David Meil.

Benoit Touquette, David Meil, Kimberly Jones

Benoit Touquette, David Meil, Kimberly Jones

Elle, est une pétillante et souriante américaine qui a décidé de vivre de sa passion pour le vin dans les années 2000 après avoir travaillé dans l’industrie du cinéma. Elle crée sa société de distribution de vins en Californie en 2003 et elle achète en 2007 ses premières vignes françaises à Maury. Elles donneront naissance à Têtu, un vin de pays des côtes catalanes. Un vin rouge 100% grenache, fruité et sexy!

Lui, est français et s’occupe depuis 2012 de la maison Les Antiquaires du Cognac, spécialiste des Cognacs rares et des Cognacs de cru. Kimberly Jones devient l’importateur de ces Cognacs aux Etats-Unis en 2014. Puis devant l’intérêt grandissant de l’Asie pour le vin, ils s’associent et fondent Kimberly Jones Selections International, une société de distribution de vins dont le siège est à Paris.

L’œnologue français Benoit Touquette, meilleur winemaker 2016 aux Etats-Unis, a plusieurs années d’expérience dans la Napa Valley, la célèbre région viticole situé au nord de San Francisco. Il rencontre Kimberley Jones lors d’un dîner et douze années plus tard le premier millésime d’Arbalest naît. Ce grand vin d’appellation Bordeaux est un assemblage composé de 80% Merlot, 17% Cabernet Sauvignon et 3% Petit Verdot. C’est un vin charmeur de forte typicité.

Quand Arbalest, Têtu et Clotilde s’invitent au Frenchie

Maintenant on passe à table ?

Quand Arbalest, Têtu et Clotilde s’invitent au Frenchie

Au Frenchie on mange sur des tables de bar assis sur des tabourets hauts. Les murs sont en brique, la salle n’est pas très grande (20 couverts). Cela contribue à une atmosphère très conviviale (mais je n’ai pas pensé à la prendre en photo, oups).

Les plats de Grégory Marchand étaient délicieux vous vous en doutez. La cuisson des viandes étaient parfaites, fondante à souhait et l’association des saveurs acidulés à ravir les papilles. Je vous laisse les découvrir sur les photos :

Cuisse de canard confite et chou rouge braisé en accord avec Têtu, IGP des Côtes Catalanes 2013

Cuisse de canard confite et chou rouge braisé

 

Agneau rôti merguez, courge butternut, yaourt fumé et grenade en accord avec Arbalest, Bordeaux 2015

Agneau rôti merguez, courge butternut, yaourt fumé et grenade

 

Yuzu curd, feuille de citron, shortbread et glace cardamome, que des saveurs extraordinaires dans ce dessert !

Yuzu curd, feuille de citron, shortbread et glace cardamome

Quand Arbalest, Têtu et Clotilde s’invitent au Frenchie

Arbalest 2015
12 € en vente chez Géant Casino

Têtu 2013
15 € bientôt disponible en France

Clotilde blanc de blanc brut grand cru
40€ bientôt disponible en France

2 Commentaires

Commenter