De temps en temps je raconte ici un peu de mes vacances et je rapporte avec moi quelques recettes régionales à partager avec vous. Ce riz coco poivron et noix de cajou vient de la Drôme. Mais oui et je ne suis pas tombée sur la tête en vous disant cela! Ce n’est bien évidemment pas une recette locale même si les poivrons rouges y sont excellents par contre j’ai imaginé ce plat lorsque j’étais en vacances là-bas.

Depuis quelques années nous partageons nos vacances estivales entre Bretagne et montagnes. La grande maison du bonheur nous accueille chez les bretons et les joies du camping rythment nos ascensions. Cette année nous étions dans les Hautes-Alpes pour commencer mais les orages nous ont fait fuir vers la Drôme. Et c’est là-bas dans le camping de la Belle Verte (je vous ai mis plein de photos de cette belle région en deuxième partie) que je me suis mise à cuisiner un riz coco poivron sur le butagaz. Ce n’est pas la première fois qu’un plat de camping se retrouve sur le blog, c’était le cas du dahl de lentilles corail et du porridge à l’eau.

Ce que j’appelle des plats de camping ce sont des plats où tout mijote dans une même gamelle et qui ne nécessitent pas d’ingrédients sortant de l’ordinaire.

Pour ce riz coco poivron j’avais prévu dans mes courses du riz, de la pulpe de tomates et du lait de coco, c’est la base de ma liste avec des lentilles corail et des haricots rouges en boîte (version chili ça se fait bien avec une seule casserole) et j’avais apporté dans ma boîte à popote quelques épices dont du curcuma et du gingembre, du curry et des herbes séchées du jardin. Bien sûr tout le frais est ensuite acheté sur place, donc les poivrons rouges et oignon c’était au marché et j’ai pioché dans les noix prévues pour les en-cas de randonnées.

riz coco poivron
Riz coco poivron rouge et noix de cajou

Comment faire un riz coco poivron ?

Pour faire un riz coco poivron c’est très simple et à peine plus long à préparer que le riz coco à la malgache que je vous avais proposé il y a quelques années.

Il s’agit grosso modo de faire cuire le riz à la pilaf en y ajoutant des poivrons et de remplacer une partie de l’eau de cuisson du riz par du lait de coco. La cuisson pilaf permet de rendre le riz moins sec. Il est d’abord poêlé cru avec des oignons, et ici des poivrons émincés en plus, avant de lui ajouter deux fois son volume en liquide (eau, bouillon ou lait de coco). Ensuite on couvre et le riz cuit à l’étouffée en absorbant tout le liquide. Il est donc important de ne pas soulever le couvercle pendant cette cuisson pour ne pas laisser échapper la vapeur d’eau.

Pour cette version de riz coco poivron, j’ai ajouté des épices qu’il conviendra de faire roussir avec le riz avant d’y verser le lait de coco. Ainsi les parfums seront plus développés. Et il ne faut surtout pas oublier la touche finale, les noix de cajou (ou des cacahuètes si vous préférez), c’est la petite touche qui change tout pour le goût et accessoirement la présentation.

Et voilà je vous ai quasiment tout dit sur la réalisation et l’histoire de ce riz coco poivron. Bien sûr je ne vous cache pas qu’en camping la présentation est moins chiadée que ce que je vous propose ci-dessous. Un jour peut-être je m’amuserais à photographier mon installation de plein air mais il faudrait pour cela que nous arrêtions de dîner à la frontale ou au clair de lune. Je crois que ce n’est pas pour demain la veille que cela risque de se produire mais sait-on jamais ?

Riz coco poivron et noix de cajou
Riz coco poivron, couleur et saveur réunies dans une même casserole
Riz coco poivron et noix de cajou

Riz coco aux poivrons et noix de cajou

Type de plat: accompagnement
Cuisine: Thaï
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 20 minutes
Portions: 4 personnes
Du riz savoureux et parfumé tellement bon qu’on en fait tout un plat
Imprimer

Ingrédients

  • 400 g de riz thaï
  • 400 ml de lait de coco
  • 3 poivrons rouges
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c à café de curcuma en poudre
  • 1 c à café de gingembre en poudre
  • 4 gousses de cardamome
  • 2 c à soupe d’huile
  • Sel poivre
  • 1 petite poignée de noix de cajou

Instructions

  1. Epluchez et hachez l’ail et l’oignon.
  2. Coupez les poivrons en 4, ôtez les pépins et taillez-les en petites morceaux.
  3. Lavez le riz 3 fois.
  4. Faites chauffez l’huile dans un wok ou dans une grande casserole, mettez-y à revenir l’ail et l’oignon hachés puis les poivrons rouges. Mélangez bien et faites cuire doucement une dizaine de minutes.
  5. Lorsque l’ensemble commence à devenir fondant versez le riz et les épices. Salez et poivrez légèrement puis mélangez bien pour enrober les grains de riz.
  6. Versez alors le lait de coco et le même volume d’eau, mélangez de nouveau puis posez un couvercle que vous ne soulèverez plus.
  7. Dès que vous entendez l’ébullition arriver, baissez le feu très doux et laissez cuire pendant 15 minutes.
  8. Au bout de ce temps vous pouvez soulever le couvercle, le riz aura absorbé tout le liquide. Si ce n’était pas le cas, prolongez un peu la cuisson. Si au contraire le riz vous semble sec ajoutez un peu d’eau et prolongez la cuisson de quelques minutes.
  9. Mélangez pour égrainer le riz et servez avec des noix de cajou hachées.

Notes

Ce riz coco aux poivrons est aussi très bon avec des cacahuètes hachées.

Un petit tour à Beaufort-sur-Gervanne ?

Après ma recette fétiche de riz coco poivron, comme promis plus haut je vous montre quelques clichés réalisés avec mon portable de ce joli coin entre Drôme et Vercors, autour du camping domaine la Belle Verte situé juste à côté de Beaufort-sur Gervanne. Je n’avais pas emporté mon appareil photo mais les paysages sont tellement beaux que tant pis si la qualité des visuels est moins bonne, le ciel n’en est pas moins bleu.

Ce qui nous a plu ici c’est que Le domaine La Belle Verte est un petit camping éco-responsable. Il a été repris récemment par deux jeunes filles des plus sympathiques. La restauration y est possible ainsi que l’achat de produits locaux. Je vous laisse jeter un coup d’œil sur leur site.

1ère rangée: L’accueil du camping, 2ème rangée: Après la pluie d’un soir, 3ème rangée: la tente au petit matin et la vue depuis les sanitaires (les toits c’est depuis l’esplanade de la ville)

Le village le plus proche est Beaufort-sur-Gervanne, un village perché tout mignon. J’adore flâner dans ce genre de village, chercher la fraîcheur des murs en pierre, m’extasier devant les façades fleuries. J’ai trouvé que les plantes installées un peu partout pas les habitants donnant un charme fou ce coeur historique du XIVème.

L’accès à la Gervanne est très facile. Il y a de nombreux spots à baignade et pique-nique. En choisissant la bonne heure on a même l’impression d’être seuls au monde.

Riz coco poivron et noix de cajou

Le dernier jour nous n’avions plus rien en réserve pour un déjeuner sur le pouce alors nous avons pris une salade thaï à emporter à La Fontaine Bœuf que nous avons mangée les pieds dans l’eau. Si vous passez par là, je vous recommande chaudement ce restaurant. Tout est bio et local et délicieux ! Gusto officie en cuisine et l’énergique Sandrine est au service toujours avec bonne humeur.

5 Commentaires

Commenter

Evaluation de la recette