J’ai mangé ma première brioche aux pralines roses en Savoie. Elle avait été préparée au levain et cuite au feu de bois à Aussois un 15 août. Bondiou ce que c’était bon ! C’était une brioche de Saint Génix. Depuis j’en achète de temps en temps en boulangerie. Parfois il m’arrive aussi de passer devant François Pralus et je me suis toujours demandé quelle pouvait être la différence entre la traditionnelle brioche savoyarde et cette brioche, star du maître chocolatier. A vue de nez je dirai que la première possède une mie filante de brioche, qu’elle est fourrée de pralines roses entières et parsemée de sucre perlé; la deuxième est riche en beurre et est très riche en éclat de pralines roses.
Je n’en ai toujours pas achetée pour le vérifier mais j’en ai faite une en suivant la recette (corrigée) du magazine Fou de Pâtisserie vue chez Mamie Denise. La mie est beaucoup plus dense, effectivement on y sent bien le beurre, elle est généreusement garnie en amandes rosies (peut-être un peu trop à mon goût) et bondiou ce qu’elle est bonne aussi !

J’ai doublé les proportions car je connais les gourmands qui résident en ma demeure et j’ai bien fait. Coupée en six parts il n’en est pas resté une miette.

Brioche aux pralines roses
Praluline

Brioche aux pralines roses comme une Praluline

Type de plat: Boulangerie
Cuisine: Française
Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 40 minutes
Au frais: 13 heures 30 minutes
Temps total: 1 heure 10 minutes
Portions: 8 personnes

Une brioche gourmande au beurre et aux pralines roses comme celle de François Pralus 

Imprimer

Ingrédients

  • 350 g de farine
  • 70 ml d’eau
  • 15 g de sucre
  • 15 g de levure du boulanger fraiche
  • 4 œufs
  • 180 g de beurre à température ambiante
  • 1 cc de sel
  • 400 g de pralines roses grossièrement hachées

Instructions

  1. Mettez la farine, le sucre, le sel dans la cuve du robot. Ajoutez la levure fraiche émiettée dans un coin, l’eau et les œufs puis pétrissez à vitesse lente.
  2. Lorsque la pâte devient dense ajoutez le beurre ramolli petit à petit puis augmentez la vitesse.
  3. Pétrissez entre 5 et 10 minutes jusqu’à ce que la pâte devienne élastique, lisse et souple. La pâte est molle, c’est normal.

  4. Couvrez la cuve avec un torchon et laissez pousser 12h au frigo.
  5. Le lendemain reprenez la pâte sur votre plan de travail fariné. Étalez la pâte au rouleau pour obtenir un carré de 1,5 cm d’épaisseur.

  6. Disposez les pralines concassées au centre et repliez les côtés pour enfermer les pralines au milieu de la pâte.
  7. Étalez le tout en forme de rectangle comme pour une pâte feuilletée.
  8. Repliez un côté et rabattez l’autre par-dessus en portefeuille. Tournez le rectangle d’un quart de tour.
  9. Recommencez la même opération trois fois en farinant le plan de travail à chaque tour (attention ça colle beaucoup).
  10. Au dernier tour ramenez les 4 coins du rectangle au centre et formez une boule en faisant tourner la pâte sur le plan de travail fariné tout en la maintenant au creux de votre main.
  11. Posez votre boule dans un moule recouvert de papier sulfurisé (ou sur une plaque avec un cercle)
  12. Laissez de nouveau lever 1h30 sous un torchon à côté d’une source de chaleur (radiateur, four à 35°c…)
  13. Mettez le four à préchauffer à 170°C.
  14. Faites cuire la brioche 20 minutes, baissez à 150°c et prolongez la cuisson de 20 minutes.

  15. Laissez refroidir sur une grille avant de déguster votre praluline tiède ou froide.

Notes

Pour les concasser les pralines, placez-les dans un sachet et tapez dessus avec un rouleau à pâtisserie 

Brioche aux pralines roses après refroidissement

La brioche peut se manger froide mais les bords croustillants et légèrement caramélisés se révéleront mieux lorsque la brioche sera tiède. A ce moment-là le sucre rose entourant les amandes sera encore fondant et plus gourmand.

Comme une Praluline

Lorsque j’aurai retrouvé des pralines roses, je la recommencerai en en mettant un peu moins et en badigeonnant de lait la brioche avant de l’enfourner. Elle aura meilleure allure je pense et à l’occasion je remettrai une photo.

Ma toute première brioche aux pralines roses sortie des archives de l’été 2016, Aussois

13 Commentaires

  • Chère Annie
    Je vous lis et vos recettes séduisent souvent les bouches de mes proches.
    Par pitié, goûtez une Praluline ! Au moins une fois ! Vous ne pouvez passer à côté.
    Je vais me précipiter pour tester votre recette en espérant retrouver le plaisir de l’originale.
    Toutefois, il me semble que chez Pralus, en plus des pralines rose, on trouve également des noisettes…
    Mais goûtez et vous saurez 😉

    • J’espère que cette recette sera à la hauteur de vos espérances et que vous m’en ferez un retour ici.
      Je compte bien sauter sur une Praluline dès qu’une occasion se présentera pour cette fois me faire une idée précise et personnelle de cette brioche devenue presque légendaire 😉
      Bonne journée et merci de votre fidélité

  • Étant savoyarde je connais bien la brioche aux pralines…dessert de mon enfance. En général il n’y avait pas assez de pralines!
    Votre recette me paraît bien goûteuse mais je crois que je mettrais, en nombre, les pralines entières!!! C’est seulement mon avis lol
    Bonne fin d’am

    • Vu la quantité de pralines qu’il y a dans cette brioche ci je pense qu’il vaut mieux qu’elles soient concassées 😉 !
      Les deux versions sont très différentes et les deux sont délicieuses à mon humble avis 😉
      Bonne journée Yolande!

  • Ouah quelle est belle et très très tentante !!mais bon j’ai lu qu’il n’en restait plus dommage…..sniff sniff c’est trop bon et en effet tu as été très généreuse en pralines rose, ça n’a rien gâché !!Bisous

  • En novembre j’ ai goûté une pranuline .. la vraie a Lyon !!!un délice … Il y a bien des noisettes concassées a l’intérieur….dans le vieux Lyon il y a aussi des boulangeries qui font des brioches aux pralines roses ..plus rustiques très très bonnes .. des croquants aux pralines ….en fait ….vive la praline rosé!!!!

    • Tout est une question de texture et de préférence, il existe même des galettes des rois ou des tartes aux pralines roses. Toute brioche en contenant est bonne à prendre quand on les aime!
      Les pralines du commerce sont aux amandes, il faudrait les faire soi-même pour pouvoir faire un mix amande et noisette, ce sera à essayer sur un prochain essai.

  • Bonjour Annie,
    Miam cette brioche a l’air délicieuse.
    Je rejoins cependant les autres commentaires. Tu dois absolument gouter la vrai Praluline. On pourra peut être aussi se croiser aussi lors de ton passage à Lyon, ce serait sympa. Et je te donnerai la meilleure adresse pour acheter les pralines à Lyon (rapport qualité/prix/sucre) et les noisettes du Piémont aussi.
    J’ai testé cette recette, et d’autres étant sensées être de véritables Pralulines. J’ai fais de nombreux essais et finalement publié sur le blog, la recette la plus proche selon moi, en moins sucré.
    La véritable Praluline est jaune, avec une mie serrée, comporte des éclats de praline assez petits et bien calibrés ainsi que des éclats de noisette.
    Et je suis bien d’accord avec toi, les desserts à base de praline sont toujours bons (avec de bonnes pralines à base d’amande et peu sucrées, j’entend ! )
    Très beau week end et à bientôt
    Valérie

    • Merci Valérie, je vais aller voir ta recette.
      Je compte bien céder la prochaine fois que je me trouverai devant Pralus, il y aussi une boutique parisienne 😉 Lyon n’est pas juste à côté mais promis je te ferai signe si un jour j’y passe.
      Bon week-end
      Annie

Commenter