La semaine dernière je vous ai proposé une recette utilisant des blancs de poireaux. Vous vous souvenez ? C’était des poireaux à la vapeur avec une sauce vierge à l’orange si délicieuse qu’elle a tout fait glisser tout seul. Je vous avais aussi suggéré de garder le vert de ces poireaux car ils font des merveilles avec du riz ou des pâtes. Donc ni une ni deux me revoilà avec ce plat tout simple et néanmoins très savoureux de riz aux poireaux.

L’intitulé n’est pas très glamour. « Riz aux poireaux » cela est moins chantant à mes oreilles que risotto par exemple. Je vous ai déjà dit que j’adorais l’Italie (ses bons petits plats, ses paysages, son accent…) ? Je garde un merveilleux souvenir de mes vacances dans les Cinque Terre . Mais j’ai préféré ne pas nommer mon plat risotto pour ne pas risquer recevoir les foudres de la communauté italienne.

J’ai en effet cuisiné cette poêlée de riz aux poireaux comme un risotto mais je ne l’ai pas liée avec du beurre et je n’ai pas incorporé le bouillon lentement et patiemment comme il se doit. Non j’ai préféré tout verser d’un coup comme une sauvage et partir lire un bouquin pendant que ça mijotait. Le confinement fait faire des choses inhabituelles parfois !

Risotto aux poireaux vegan
Poêlée de riz aux poireaux

Bon en vrai je n’avais plus de parmesan et presque plus de beurre, que je préserve pour les tartines des enfants du matin. Donc en attendant d’aller faire des courses en espérant que je trouverai tout ce qu’il me manque, j’y ai mis une briquette de soja cuisine. Et comme cela était très réussi, je m’empresse de partager cette délicieuse recette végétale avec vous.

Risotto aux poireaux vegan

Poêlée de riz aux poireaux

Type de plat: Plat
Cuisine: French
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 45 minutes
Portions: 6 personnes
Comme un risotto végétal qui fait la part belle à la partie souvent oubliée du poireau pour dire non au gaspillage alimentaire de façon gourmande
Imprimer

Ingrédients

  • 6 poireaux que le vert
  • 500 g de riz arborio
  • 1,25 l de bouillon de légumes
  • 25 cl de vin blanc
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • 20 cl de soja cuisine
  • Sel poivre
  • Pousses de petits pois facultatif

Instructions

  1. Préparez le bouillon de légumes (2 cubes dans de l’eau chaude) et réservez au chaud.
  2. Lavez bien le vert des poireaux et émincez finement.
  3. Mettez l’huile d’olive à chauffer dans une grande poêle en fonte, ajoutez les poireaux émincés et faites-les revenir doucement sans les colorer.
  4. Ajoutez le riz au bout d’un petit quart d’heure, mélangez bien puis mouillez avec le vin blanc lorsque le riz devient translucide.
  5. Versez tout le bouillon lorsque le vin est évaporé, couvrez puis laissez mijoter à feu doux pendant 20 minutes environ.
  6. Ajoutez le soja cuisine, mélangez pour lier l’ensemble. Rectifier l’assaisonnement et servez de suite avec des pousses de petits pois (ou pas).
Poêlée de riz aux poireaux

Nous vivons actuellement des moments dramatiques. J’ai la chance d’être confinée dans ma maison avec un jardin où nous pouvons sortir nous aérer. Nous sommes tous en bonne santé et nous avons quelques ordinateurs pour la scolarité des enfants (Merci les copains pour la récupération de portable de dernière minute et le viso coaching de câblage internet !).

Je ne vous cache pas que travailler pour moi est une autre paire de manche. Freelance à la maison avec mari et enfants au quotidien ce n’est pas évident, tout comme ceux qui doivent faire du télétravail. Je cède ma place devant mon PC le matin et je m’y mets plus encore tardivement que d’habitude. Enfin c’est surtout pour travailler sur mon blog car les contrats malheureusement je n’en ai pas vu beaucoup la couleur depuis le début de l’année (oui c’est un appel si une agence vient à passer par là!)

Ci-dessus je vous ai mis le magnolia du voisin à gauche et les quelques fleurs de mon cerisier à droite. Il fait beau en ce moment alors profitons-en mais s’il ne fait pas très chaud c’est déjà ça.

On ne sort pas donc il finit par manquer des choses, je n’ai plus de levure chimique (je remplace par de bicarbonate de soude), je n’ai plus de chocolat à pâtisser (les enfants boudent mais peut-être que mes hanches vont apprécier), je n’ai plus ma chère farine d’épeautre pour mes pains (je les fais avec de la farine de blé bio), la cartouche d’encre de l’imprimante est vide mais pour ça tant pis, à raison d’une par semaine il ne sera pas possible de la remplacer continuellement !

Malgré tout nous restons chez nous. Je retarde le moment où il faudra sortir faire des courses. Je fais de l’exercice en montant et en descendant les escaliers. Les garçons se sont fait un circuit training qu’ils font en visio avec des copains pour se motiver. Et de temps en temps ma fille et moi faisons le tour du pâté de maison sur un rythme soutenu pour ne pas nous transformer en baleine échouée.

Il faut absolument rester chez soi pour arrêter la propagation de ce foutu virus. C’est ainsi que nous aiderons le personnel soignant. Ils font tout leur possible pour aider les malades du Covid-19 alors la moindre des choses c’est d’écouter ce qu’ils nous demandent de faire.

Prenez-soin de vous et de vos proches.

9 Commentaires

  • Coucou,
    C’est un recette que je fais régulièrement et que faisait ma grand-mère mais avec en plus du romarin (et sans soja)…
    Bisou à la tribu
    Sara

  • Très appétissant ce plat 👍et original ! Je pense que tu n’as pas fini de nous épater…moi c’était du riz ce midi qui ressemblait beaucoup à une paella tout en ayant des ingrédients qui manquaient…Prenez soin de vous

    • On arrive à trouver des idées avec ce que l’on a sous la main ma chère Nadette. J’espère que tu te portes bien, fais attention à toi.
      Bon week-end

  • 5 stars
    Merci pour cette recette sympa !
    J ai des oignons nouveaux au jardin, j en mettrai quelques-uns..
    Bon confinement !
    Surtout qu avec les enfants à occuper c est pas évident.

    • Merci Sylvie,
      Mes enfants sont devenus assez grands pour s’occuper seuls ou entre eux. Le problème que je rencontre c’est plutôt le fond sonore et le va et vient permanent 😉
      Bon courage à vous et bonne dégustation de votre poêlée .

Commenter