Cet été j’ai passé mes vacances en Suède et fait une overdose de Kanelbullar. Sur le chemin du retour nous avons fait une petite halte au Danemark, le temps de manger des Fiskefrikadeller et d’une balade à Copenhague. Nous n’y avons pas fait de folies culinaires, la vie y chère et même très chère, mais nous avons apprécié nous promener le long des canaux. Cette omniprésence de l’eau et des vélos apportent une impression de douceur de vivre très agréable.

En cherchant sur le net quelques recettes danoises, je suis tombé sur le blog d’Anne On dine chez Nanou et de celle des Fiskefrikadeller qui sont des croquettes danoises de cabillaud. C’est très facile à faire et c’est très bon.

Dès que l’on parle croquettes ou boulettes, les enfants adorent ! J’ai augmenté un peu les proportions de manière à nourrir toute ma smala et j’ai modifié la sauce rémoulade qui accompagne traditionnellement ce plat de Fiskefrikadeller en salade rémoulade car je n’avais pas envie d’utiliser de mayonnaise. Donc ce n’est pas la peine de critiquer cette rémoulade, ce n’en est pas une du tout. Cette salade version rémoulade est quand même délicieuse avec un bon goût de câpres et une légère acidité qui se marie bien avec les croquettes de poisson.

Fiskefrikadeller
Fiskefrikadeller
Fiskefrikadeller comme au Danemark

Fiskefrikadeller

Type de plat: Plat
Cuisine: Danoise
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 25 minutes
Portions: 12 Fiskefrikadeller

Une délicieuse spécialité danoise de croquettes de cabillaud accompagnées d'une salade aux câpres

Imprimer

Ingrédients

Pour les Fiskefrikadeller

  • 800 g de cabillaud
  • 2 œufs
  • 2 cs bombées de maïzena
  • 2 cs de moutarde à l’ancienne
  • 20 cl de crème fraîche
  • Zeste de citron
  • 4 branches d’aneth frais
  • Sel poivre
  • 30 g de beurre

Pour la « rémoulade »

  • 4 carottes
  • 1 cs de câpres au sel
  • 1 grosse pomme
  • 1 yaourt
  • 1 cs de jus de citron

Instructions

Préparer les Fiskefrikadeller

  1. Faites pocher quelques minutes le cabillaud. Il suffit de poser le poisson dans un fond d'eau bouillante, de couvrir et d'attendre un peu.

  2. Émiettez le cabillaud à l’aide d’une fourchette.
  3. Ajoutez la maïzena, la moutarde, la crème fraîche, les œufs, le zeste de citron râpé et l’aneth ciselé.
  4. Salez et poivrez légèrement.
  5. Mélangez bien, toujours avec une fourchette.
  6. Faites fondre 10 g de beurre dans une poêle.
  7. Réalisez les croquettes en plaçant un petit cercle dans la poêle ou à l’aide d’une cuillère.
  8. Laissez dorer quelques minutes de chaque côté.
  9. Faites-les cuire 4 par 4. Essuyez la poêle avec un essuie tout avant de remettre du beurre et de faire cuire les 4 croquettes suivantes.

Préparez la salade « rémoulade »

  1. Réalisez la salade pendant la cuisson des Fiskefrikadeller.

  2. Épluchez les carottes. Râpez les carottes et la pomme.
  3. Mettez-les dans un saladier et assaisonnez avec le yaourt, le jus de citron et les câpres.

Notes

Vous pouvez « pocher » le poisson 30 secondes au micro onde en le plaçant dans un récipient couvert avec 2 cuillères à soupe d’eau.

J’ai utilisé des dos de cabillaud surgelés MSC pêche durable. Comme ils étaient emballés sous vide, j’ai fait pocher les sachets quelques minutes dans de l’eau bouillante, de manière à les cuire très légèrement. Ainsi il a suffi de les émietter à la fourchette sans utiliser de robot.

Fiskefrikadeller, les croquettes danoises au cabillaud pour une balade à Copenhague

Servez les Fiskefrikadeller chauds avec la salade et du kacha, graines de sarrasin grillé, ou des pommes de terre vapeur.

Fiskefrikadeller

Visite de Copenhague

Et maintenant je vous emmène en balade avec moi et mon objectif dans Copenhague. Je n’ai pas fait de visites de monuments ni fréquenté de restaurants particuliers, j’ai déambulé et me suis arrêtée lorsque l’endroit me plaisait.

J’ai beaucoup aimé la « city », le quartier des bureaux où des piscines sont aménagées dans les canaux. Au pied des baies vitrés, les salariés font leur pause déjeuner sur les quais en prenant le soleil avec des cygnes pour voisins. Des ponts réservés aux vélos enjambent ces canaux. Moi qui ne suis pas une adepte du vélo en ville, et bien cette ville me ferait changer d’avis.

Ici se côtoient architecture moderne et architecture traditionnelle danoise.

Les jardins de la bibliothèque royale sont très beaux et le bâtiment de la manufacture Royal Copenhagen est aussi magnifique que sa vaisselle en porcelaine. Fine et délicate, il y avait de quoi rendre dinguo une passionnée comme moi.
A côté de cet atmosphère calme les façades colorées apportent beaucoup de gaieté.

Fiskefrikadeller, les croquettes danoises au cabillaud pour une balade à Copenhague

Il a fallu que je me raisonne pour ne pas photographier toutes les maisons croisées !

Après une visite en bateau de la ville (sous la pluie), classiquement touristique mais tellement jolie, nous avons terminé non loin de l’opéra où se tenait un concert original sur l’eau.Voyez-vous le violoncelliste jouer sous son auvent flottable ?

Fiskefrikadeller, les croquettes danoises au cabillaud pour une balade à Copenhague

Puis nos pas nous ont guidé vers Papiroen, une ancienne fabrique de papier transformée en haut lieu de la Street Food. C’est juste incroyable! Il y a des chaises longues le long des quais, plein de tables pour s’installer à l’extérieur pour y manger ce que l’on a acheté à l’intérieur. Le tout dans une ambiance hyper conviviale rythmée au son du DJ qui officie sur un container.

Fiskefrikadeller, les croquettes danoises au cabillaud pour une balade à Copenhague
Fiskefrikadeller, les croquettes danoises au cabillaud pour une balade à Copenhague

Se promener le long des canaux sur fond de soleil couchant était très très plaisant. Le clapotis de l’eau berce les pas nonchalants et invite

Fiskefrikadeller, les croquettes danoises au cabillaud pour une balade à Copenhague

J’espère que cette balade et mes Fiskefrikadeller vous ont plu et vous ont donné envie de vous y rendre à votre tour.

Fiskefrikadeller, les croquettes danoises au cabillaud pour une balade à Copenhague

25 Commentaires

Commenter