Je suis dans une période Christophe Felder depuis que je me suis replongée dans sa bible rose de la pâtisserie. Ses recettes sont toujours un succès même si parfois il y a quelques petits couacs. La première fois j’ai scrupuleusement bien suivi toutes les étapes (enfin presque parce que j’avais pas envie de touiller avec une cuillère en bois, j’ai fait travailler mon robot pour mélanger) et je me suis retrouvée avec 3 énormes brioches, certes très bonnes mais qui n’avaient plus la forme de bretzels tant elles avaient gonflées ! J’ai donc récidivé en faisant 8 bretzels au lieu de 3 gros costauds et j’en ai profité pour employer les écorces de mandarines Mikan que je venais de confire ainsi que le restant de sirop de confisage. Mon four doit bien travailler car je raccourcis toujours mes temps de cuisson par rapport aux indications préconisées dans les recettes, il faut toujours surveiller que la dorure soit bien dorée et non brune.
Pour le goûter ou le petit-déjeuner ces bretzels sucrés ont un gout de reviens-y ! Je ne dirais pas qu’ils sont moelleux, ce ne sont pas des pains au lait, mais ils sont très parfumés, sucrés comme il faut et parfaits pour accompagner un thé de Noël.

Bretzels sucrés

Ingrédients (pour 8 bretzels)

15 g de levure de boulanger fraîche
3 cs de lait tiède
325 g de farine
3 œufs
75 g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
1 cc de sel
115 g de beurre mou
80 g d’écorces de mandarine confites (ou d’orange)
1 cs d’eau de fleur d’oranger

Pour la dorure
1 œuf
1 jaune d’œuf
1 cs de lait

Pour le sirop
70 g de sucre
70 g d’eau chaude
2 cs d’eau de fleur d’oranger
(J’ai utilisé le sirop de confisage des mandarines)

Préparation : 30 min      Repos : 3 h      Levée : 1 h        Cuisson : 15 à 20 min

Préparez un levain en délayant la levure dans le lait tiède au fond de votre cuve (sous-entendu cuve de robot pâtissier type Kitchenaid sinon dans un grand récipient) puis 50 g de farine.
Mélangez à la spatule de manière à obtenir une texture élastique.
Recouvrez le restant de farine et laissez pousser durant 30 minutes à côté d’un radiateur.
Lorsque le levain a bien poussé ajoutez les œufs, les sucres et le sel puis faites tourner la feuille durant 10 minutes jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois de la cuve (ou mélangez avec une cuillère en bois).
Remplacez la feuille par le crochet et incorporez alors progressivement le beurre mou.
Pétrissez pendant 10 minutes environ jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois (ou travaillez le tout à la main).
Finissez le mélange en ajoutant les écorces de mandarine (ou d’orange) confites coupés en petits dés et l’eau de fleur d’oranger.
Formez une boule (à l’aide d’une corne car la pâte est très molle), filmez la pâte et mettez à reposer au frais durant 3 heures.
Coupez la pâte en 6 ou 8 parts égales suivant la taille que vous souhaitez donner à vos bretzels.

Bretzels sucrés

Farinez bien le plan de travail, écrasez la pâte, repliez-la sur elle-même puis réalisez des boudins d’une longueur de 40 à 50 cm.
Donnez-lui une forme de fer à cheval puis croisez les extrémités. Repliez sur la boucle.
Disposez les bretzels sur 2 plaques recouvertes de papier sulfurisé et laissez pousser durant 40 minutes dans un endroit tempéré (25°c).
Préchauffer le four à 170°c et préparez la dorure en mélangeant l’œuf, le jaune d’œuf et le lait dans une tasse.
​Badigeonnez les bretzels de cette préparation.
Faites cuire 15 à 20 minutes selon la puissance de votre four.
Confectionnez le sirop en mélangeant l’eau chaude, le sucre et l’arôme.
Lorsque les bretzels sont cuits, sortez-les du four et badigeonnez-les aussitôt de sirop.
Faites glisser sur une grille et laissez refroidir.

12 Commentaires

Commenter