J’ai découvert depuis peu le blog « la popotte de Manue » et j’apprécie vraiment beaucoup ce que Manue fait dans sa ch’ti cuisine. J’ai ainsi pu voir qu’elle organisait régulièrement des défis Boulange, avec sa copine Miss Paprika. Ce sont des défis lancés comme ça, juste pour s’amuser à mettre les mains dans la pâte et jouer les apprentis boulanger. Ils permettent de faire des choses auxquelles on n’aurait pas forcement pensé ou tout simplement que l’on ne connaissait pas. C’est le cas pour moi de cette Challah. Il s’agit d’un pain brioché juif, sans lait ni beurre, traditionnel du repas de shabbat (le vendredi soir). Sa réalisation nécessite un tressage à 6 brins, et là je me suis un peu emmêlée les brins, les mains, les pinceaux comme vous voulez. Donc ma première Challah n’est pas tressée comme il le fallait mais je vous la montre quand même parce que je la trouve aussi jolie ainsi. On dirait un peu un canevas. Ce tressage l’a rendue un peu plate mais cela ne change rien au goût qui lui est extra. Au début j’ai eu un peu peur de ne mettre que de l’eau et de l’huile avec une dorure au blanc d’œuf mais au final, le pain est léger avec une croûte bien croustillante et uniforme, tout le monde est conquis à la maison ! Je la recommencerai dans les règles de l’art du tressage à 6 brins très prochainement, une fois la vidéo bien étudiée… (la belle Challah de Manue est ICI

 challah d

Ingrédients 

 

200 g d’eau tiède

520 g de farine

70 g de sucre

2 cc de sel

2 œufs + 1 jaune (le blanc pour dorer)

50 g d’huile

1 cs d’eau de fleur d’oranger

20 g de levure fraiche du boulanger

Temps de préparation : 15 min      temps de levée :1 h 30+1 h

Temps de cuisson : 25 à 30 min

 

1-J’ai essayé d’adapter le pétrissage pour la M.A.P. (Machine à Pain) car je n’ai pas de robot pétrisseur et j’avoue que la perspective de pétrir à la main pendant 10 minutes ne pas spécialement emballée. Donc j’ai un peu procédé à l’envers en mettant les éléments liquides d’abord (eau, œufs, jaune, huile, fleur d’oranger et sel) puis en ajoutant la farine, le sucre dans un coin de la cuve et la levure émiettée dans un autre coin. Ensuite vous programmez pour un cycle pour la pâte de 15 minutes.

2-Au bout de ce temps vous faites glisser la pâte, qui est assez molle et collante, dans un grand saladier. Vous couvrez d’un linge et faites lever près d’un radiateur pendant 1h30. La pâte doit doubler de volume.

3-Vous farinez bien votre plan de travail car la pâte colle pas mal. Vous la partagez en 6 pâtons que vous roulerez en 6 boudins d’environ 40 cm. Ensuite, c’est là que je me suis trompée, vous tressez en ramenant les 2 brins extérieurs vers le milieu en les croisant, et ainsi de suite en faisait attention de faire à chaque croisement de brin, dessus dessous. Ce sera plus clair en images :

challah b

4-Vous mettez votre Challah ainsi tressée sur une plaque de cuisson farinée, vous recouvrez d’un linge propre et vous faites lever encore 1 h près d’une source de chaleur. Mettez votre four à préchauffer à 170°c puis dorez la Challah avec le blanc d’œuf dilué dans un peu d’eau et vous mettez au four pour 25 à 30 minutes.

challah a

Même si ce n’était pas la bonne méthode de tressage à 6 brins, il est beau non? Ce pain est de grande taille mais il  ne nous a fait que 2 petits-déjeuners !

challah c

Quand il est juste tiède, il est tellement bon que nous l’avons dégusté nature. Ensuite chacun a fait selon ses préférences, les enfants avec leur foutue pâte à tartiner et moi avec ma gelée de mûres maison, miam, miam!

challah e

Mots clés:  brioche, sans lait, sans beurre, pain juif, machine à pain, levure fraiche du boulanger

12 Commentaires

Commenter