Le mois de juillet est là, les grandes vacances aussi. Et quand je pense à ces longs jours d’été avec oisiveté, je pense à mes amis montpelliérains. C’est chez eux que j’ai découvert les sèches sauce tomate. Il y a aussi eu la gardiane de taureau, la Tielle de Sète et la joie de savourer les nombreuses figues de leur jardin.

D’ailleurs si vous croisez ces jolies figues sur une page de location de vacances en Charentes-Maritimes et bien sachez que ces figues ne proviennent pas de ce jardin-là. Ce n’est que mensonge et c’est une publication d’une photo d’autrui (la mienne) sans autorisation. Donc c’est bien illégal et c’est bien énervant de s’apercevoir de ce genre de comportement. Malheureusement c’est coutumier, les gens ont l’impression que l’on peut se servir sur internet comme bon leur semble. Ce n’est pas parce que c’est à disposition que cela peut être utilisé à des fins propres.

Imaginez que vous alliez dans une librairie, il y a plein de livres en rayon. Vous les feuilletez tranquillement histoire de savoir si cela va vous plaire et puis vous les achetez, vous ne repartez pas avec sous le bras sous prétexte que c’était à disposition. Et bien internet c’est pareil. Ce n’est pas parce qu’une photo plaît que ça donne le droit de l’utiliser sans en demander l’autorisation avant. Une photographie appartient à son auteur point barre.

Si vous saviez le nombre de rigolo qu’il peut y avoir. Il y a celui qui ignorait tout, celui qui pensait que mentionner la source suffisait, celui qui ne se pose pas de question et republie comme s’il en était l’auteur et celui qui en fait une exploitation commerciale sans se gêner, si, si je vous assure! On peut retrouver nos photos (par là j’englobe tous les créateurs de contenus food) sur des menus de restauration en ligne, des magazines web, des catalogues de grandes enseignes parfois… Bref tout cela est bien saoulant et je suis désolée de vous ennuyer avec ça mais il fallait que ce ras le bol sorte.

Ma digression est terminée, revenons-en maintenant à ces délicieuses petites sèches sauce tomate.

Petites sèches sauce tomate à la provençale
Petites sèches sauce tomate

Ce plat mijoté présente l’avantage de pouvoir être réalisé tout au long de l’année si on en a envie. En effet n’habitant pas en bord de mer et les marchés étant fermés au moment où j’ai eu cette envie d’assiette ensoleillée (ou de bol plutôt) j’ai utilisé de petites sèches et des petits pois surgelés ainsi qu’une conserve de pulpe de tomate. Bien entendu maintenant que nous sommes en juillet, en été et libres de nos déplacements, on peut se lâcher sur les belles tomates bien mûres et de saison pour réaliser une sauce tomate maison, écosser des petits pois frais et charnus. On peut aussi rendre visite à son poissonnier lui prendre de belles petites sèches.

Allez je vous laisse lire la recette de ces petites sèches sauce tomate ci-dessous, vous y verrez que c’est très simple de réalisation. Les sèches et les petits pois surgelés s’emploient comme des produits frais. Ils vont en effet dégeler rapidement dans la sauce chaude et ensuite leur cuisson est rapide.

Petites sèches sauce tomate

Petites sèches à la sauce tomate

Type de plat: Plat principal
Cuisine: Française
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 30 minutes
Portions: 4 personnes
De petites sèches dans une sauce tomate aux parfums de Provence
Imprimer

Ingrédients

  • 500 g de petites sèches
  • 100 g de petits pois
  • 20 cl de vin blanc
  • 400 g de pulpe de tomate
  • 2 c. à soupe fécule de maïs
  • 1 gros oignon
  • 3 gousses d'ail
  • 1 c. à café de paprika
  • 1 branche de thym, persil, laurier
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Épluchez puis hachez l’ail et l’oignon.
  2. Dans une sauteuse faites-les revenir dans un peu d’huile d’olive.
  3. Lorsque ça devient translucide, versez le vin blanc et laissez un peu réduire.
  4. Ajoutez le coulis de tomate, le paprika, le thym et le laurier, salez et poivrez, couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant 15 minutes.
  5. Diluez la fécule dans un tout petit peu d’eau froide et versez dans la sauce tomate. Mélangez bien.
  6. Ajoutez les petites sèches, les petits pois, le persil haché et prolongez la cuisson de 15 minutes supplémentaires. Surveillez pour que la cuisson n’avance pas trop vite sinon vos sèches risquent de devenir caoutchouteuses.
  7. Servez accompagné de riz blanc.

Notes

Hors saison utilisez des surgelés de petites sèches et de petits pois, en saison réalisez une sauce tomate maison

J’ai accompagné ces petites sèches sauce tomate de riz blanc. Je trouve que c’est ce qui s’accorde le mieux. Mais rien ne vous empêche de les manger telles quelles avec du pain comme une soupe de poisson ou une bisque de crevettes. Vous pouvez aussi varier les herbes aromatiques et voyager différemment sur le bassin méditerranéen au gré de celles-ci en utilisant du basilic, du romarin, de l’origan ou encore de la sauge.

Petites sèches à la sauce tomate
Petites sèches sauce tomate à la provençale

En tout cas je peux vous dire que nous nous sommes bien régalés et bien pourléchés les babines avec ce plat si parfumé de petites sèches sauce tomate.

4 Commentaires

Commenter

Evaluation de la recette