Cuisinons du canard aujourd’hui ! Je me rappelle avoir visité une ferme dans le Gers, pas loin de Condom, où j’avais appris que dans le canard tout est bon : les aiguillettes,  les magrets, les cuisses, les manchons, le foie, les grattons, le cou et même les pattes !  Si, si, si il paraît que les chinois raffolent des pattes de canard frits. Mais passons, dans ma petite cuisine de région parisienne je cuisine assez régulièrement des magrets car j’ai la chance d’avoir des amis qui ont un ami qui est éleveur de canard et qui leur envoie des magrets sous vide fraîchement préparés. Ils peuvent se congeler sans problème et du coup j’ai toujours quelques magrets d’excellente qualité en provenance directe de la ferme sous la main. Dans cette recette j’ai associé le canard, fleuron de la cuisine gasconne, aux pommes et aux pruneaux d’Agen bien sûr !

Magrets de canard aux pommes et aux pruneaux d’Agen

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes)

2 magrets de canard

4 pommes à chair ferme

6 pruneaux d’Agen

1 cs de cranberries séchées

2 cs de liqueur Pousse Rapière

1 cc de baies roses

Sel, poivre

Temps de préparation : 25 minutes       temps de cuisson : 20 minutes

1-Eliminez la graisse dépassant sur les côtés des magrets. Faites des entailles en croisillons dans la peau et la graisse sans couper la chair. Dans une poêle antiadhésive bien chaude, posez les magrets côté peau en-dessous et laissez grillez 10 minutes sur feu vif.

Mettez régulièrement de côté la graisse rendue, vous pourrez l’utiliser pour y faire des pommes de terre rissolées (je la garde au frais dans bol).

2-Tournez les magrets, cuisez-les encore 3 minutes puis réservez au chaud.

3-Pendant la cuisson des magrets épluchez et épépinez les pommes. Coupez-les en 12 quartiers. Dénoyautez les pruneaux et coupez-les en 4. Faites sauter les quartiers de pommes dans la poêle ayant servi à faire cuire les magrets de canard pendant une dizaine de minutes environ. Quand ils sont dorés des 2 côtés ajoutez les pruneaux et les cranberries. Ajoutez le Pousse Rapière et mélangez délicatement pour bien dissoudre les sucs. Salez, poivrez.

4-Servez les magrets en tranches sur des assiettes avec les pommes et les pruneaux au Pousse Rapière. Parsemez de baies roses concassées.

Pour une sauce plus « présente » vous pouvez ajouter une à deux cuillères à soupe de crème fraîche après avoir déglacé votre poêle avec la liqueur.

Le Pousse Rapière est une liqueur d’armagnac aromatisée à l’orange amère qui vient de Gascogne, à défaut vous pouvez le remplacer par de l’armagnac ou du Grand Marnier. La liqueur Pousse Rapière accompagnée de vin sauvage est un apéritif gascon qui gagne à être connu !

Avec cette recette je participe au concours gourmand Ducs de Gascogne « cuisinez le canard » organisé par Signé-Déco :

  Magrets de canard aux pommes et aux pruneaux d’Agen

10 Commentaires

  • Voilà une recette que j’ai déjà préparée… C’est délicieux… Et tu peux un jour essayer de rajouter des abricots secs (mais moelleux! ;~))

    Bon et au passage, je tiens à te dire que je n’oublie pas d’aller voter chaque jour pour toi.

    Bonnes fêtes à toute la famille!

    • Merci Virginie, ça me fait très plaisir de savoir que tu lis (et réalises!) mes recettes. Et merci aussi de voter pour mon blog chaque jour, je mets dans celui-ci toute ma passion des choses
      faites maison et gourmandes, j’espère que cela se ressent. Bon week-end et bonnes fêtes! Bises

  • Coucou Annie,Oh super ce mélange et en +++ c’est tellement bon le magret de canard; je voterai demain matin à l’aube avant notre décollage.Bisous à tous et terminez bien l’année 2012.

  • On trouve toujours tout ce qu on veut sur le blog d Annie !
    Belle maman vient manger dimanche midi et olive est rentré des courses en me disant j ai acheté des magrets pour dimanche (ce n était pas du tout ce que j avais prévu et écrit sur la liste de
    course mais bon…). Alors je me demande comment je vais les cuisiner ??? Alors je vais évidemment piquer des idées sur ton super blog. Résultat dimanche. Ce qui m inquiète c est plus la cuisson
    pour qu il reste un peu rosés mais là je vais suivre à la lettre tes instructions !

    • Je ne me rappelle plus si tu as une gazinière ou des plaques. Ce que je fais avec mes plaques en vitrocéramique c’est qu’une fois que les magrets sont bien dorés côté peau, je les retourne,
      j’éteins le feu et je couvre. Cela finit de cuire avec la chaleur résiduelle.

      Cela va être bon chez vous ce week-end!

      Bisous

Commenter