Premier mercredi du mois c’est le rendez-vous de la Bataille food. Pour cette treizième édition la Bretagne s’invite à la fête, crêpes et galettes n’en feront qu’à leur tête pour égayer nos assiettes, ainsi l’a souhaité Sophie Coeur gourmandise, la bretonne pure beure demi-sel. Un thème qui a tout pour me plaire, moi qui adore la Bretagne. J’avais imaginé faire des galettes à l’andouille de Guémené, que j’ai faites d’ailleurs, ma grande fille raffolant de ce plat (moi pas) mais franchement je ne suis pas arrivée à rendre l’assiette visuellement très gourmande. Pourtant elle l’était avec sa fondue d’oignons et ses petits champignons poêlés mais je n’étais pas satisfaite. Je me suis ensuite souvenue de crêpes que ma mère faisait quand j’étais bien plus jeune et qui ressemblaient à des pancakes. Je m’en souvenais bien car j’avais trouvé à l’époque qu’elles avaient un drôle de nom, des kouings. Je les ai aussi trouvées avec une autre orthographe kouign qui signifie "gâteau" en breton. Pourtant, ces gâteaux-là (à ne pas confondre avec le kouign amann) sont en fait des galettes épaisses mais souples que l'on cuit sur la bilig, nom breton des galétières (plaque circulaire en fonte). Ce sont en quelque sorte des pancakes Bigouden à la différence que ceux-ci sont encore plus moelleux. Je ne vous raconte pas la tuerie lorsque le beurre (salé bien sûr) s’étale et fond sur la crêpe toute chaude avec une petite couche de miel sur le dessus. C’est la version que j’ai préférée. Il y aussi eu avec de la pâte à tartiner noisette et du caramel au beurre salé.
P
arce que j’ai réalisé ces crêpes alors que je lançais une nouvelle fournée de pain au levain, j’en ai mis dans la pâte. C’est pour cela que je l’ai laissée lever longtemps au frais. Dans la recette originale, qui est une fiche cuisine Elle des années 80-90, il y avait un paquet de levure en poudre que je traduirais par un sachet de levure du boulanger déshydraté soit 5 g ou 10 g de levure de fraîche. Dans ce cas la levée est de 3 heures dans un endroit tiède. Maintenant vous savez tout, à vos poêles !

Kouings

Ingrédients (pour une vingtaine de kouings)

500 g de farine
3 œufs
180 g de sucre en poudre
50 cl de lait
1 pincée de sel
2 g de levure du boulanger
180 g de levain liquide

Préparation : 10 min   Repos : 12 h     Cuisson : 3 min/crêpes

Mettez la farine, la levure et le levain dans une terrine.
Ajoutez-y les œufs, le sel et le sucre (le sel ne doit pas toucher la levure).
Mélangez en ajoutant progressivement le lait tiède.
Travaillez vigoureusement au fouet électrique pour éviter la formation de grumeaux.
Couvrez la terrine avec un film alimentaire et laissez reposer à température ambiante pendant 1 h puis au frais pendant 12 h (3 heures à température ambiante si vous utilisez 10 g de levure du boulanger fraiche ou un sachet de levure déshydraté).

Le lendemain sortez la terrine du frigo et laissez remonter en température pendant 1h.

Kouings

Huilez une poêle ou une galétière et versez une louche de pâte au centre.
La pâte s’étalera seule sur le diamètre qui convient.
Retournez une fois qu’il s’est formé des bulles en surface.

Kouings

Au fur et à mesure de leur confection glissez-les sur une assiette, mettez une grosse noisette de beurre salé (indispensable) et couvrez avec une autre assiette.
C’est la vapeur accumulée qui donnera à ces crêpes tout le moelleux qui les caractérise.

19 Commentaires

Commenter