Chaque année à partir du mois de mai je rapporte à la maison  des fraises, tout le monde en raffole qu’elles soient nature ou en salade, en soupe, en sorbet, en panna cotta,  en smoothie, en charlotte, en tartelette ou encore en tarte. Pour changer de la classique tarte aux fraises où les fraises sont disposées crues sur une crème pâtissière (classique que j’affectionne soit dit en passant) j’ai eu envie d’essayer cette version vue l’année dernière chez Chloé et Cécile de Royal Chill, où les fraises sont cuites et la tarte très joliment mise en valeur par ces cœurs de pâte sablée. Chez elle c’est la pâte sablée de Pierre Hermé qui est utilisée, moi je suis restée fidèle à la pâte sucrée de Christophe Felder que je trouve délicieuse. A vous de voir celle que vous préférez pour dire je t’aime à la plus jolie des mamans, l’unique, la vôtre.

Love pie ou la tarte aux fraises pour la fête des mères

 

Ingrédient (pour environ 8 parts de tarte aux fraises)

1 kg de fraises
200 g de sucre
100 g de beurre
2 disques de pâte sucrée vanillée (recette ici)

Préparation : 30 minutes    Cuisson : 55 minutes

Lavez et équeutez les fraises.
Coupez-les en morceaux et faites-les cuire dans une casserole avec le beurre et le sucre.
Soit vous égouttez les fraises au bout de 15 minutes (comme chez Royal Chill) soit vous laissez cuire jusqu’à épaississement (environ 30 minutes).
Préchauffez le four à 180°c.
Etalez la pâte sablée à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Foncez un moule à tarte recouvert de papier sulfurisé avec la pâte sucrée.
Piquez-la avec une fourchette et faites cuire à blanc pendant 5 minutes.
Pendant ce temps découpez de petits cœurs dans le reste de pâte.
Garnissez la pâte précuite avec les fraises cuites puis disposez les cœurs sur celles-ci.
Faites cuire 20 minutes environ.
Laissez refroidir au moins deux heures pour que les fraises figent sinon ça risque de couler partout.

Je profite de ce billet pour m’excuser de ne pas répondre à tous vos commentaires. Ils me font tous énormément plaisir mais je manque terriblement de temps. Si vous lisez tous mes blablas à chaque fois vous n’êtes pas sans savoir que j’étais dans des travaux puis dans des cartons et voilà qu’enfin je déménage. Je risque d’être déconnectée quelque temps, débordée aussi, mais pas trop je l’espère pour revenir bien vite. 

12 Commentaires

Répondre à La tendresse en cuisine X