Le pot au feu, un plat rustique et bien français qui mitonne lentement et longuement en emplissant la cuisine de bonnes odeurs. Un plat complet qui réchauffe bien lorsqu’il fait froid. Pour le faire dans les règles de l’art c’est ici chez Chef Simon, moi je l’ai un peu arrangé à ma sauce puisque j’ai remplacé les traditionnelles carottes par du potiron. Le potiron un légume lui aussi traditionnel mais pas de chez nous, des U.S.A. où il est préparé à Thanksgiving. Oh mais c’est aujourd’hui ! La bonne surprise ! Oui je sais vous me voyez déjà arriver avec mes gros sabots mais je le dis quand même, c’est pour le défi de Recettes.de. Je pensais ne présenter que deux participations et puis finalement cette idée s’est imposée d’elle-même lorsqu’une furieuse envie de pot-au-feu s’est emparée de moi…

Vous trouvez cela étrange ? Mais non c’est parce que j’ai 2 livres fétiches en ce moment (hormis les romans de Michèle Barrière) « En cuisine! by Chef Simon » et « La cuisine c’est aussi de la chimie » d’Arthur Le Caisne. Je vous les recommande (c’est bientôt Noël). Conseils et astuces sont clairement expliqués, vous saurez tout du pourquoi et du comment, vous ne cuisinerez plus de la même manière après les avoir lus.

Mais place à ma recette revisitée.

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes)
600 g de bœuf (gite de noix)
Os à moelle
2 oignons
3 gousses d’ail
3 navets
1 tranche de potiron (600 g environ)
3 poireaux
Girofle, poivre noir en grain
Thym, laurier
Gros sel gris de Guérande
Pommes de terre

Préparation et de cuisson : 3 h
Mettez l’os à moelle à dégorger dans de l’eau froide.
Coupez le bœuf en morceaux réguliers.
Lavez les légumes, épluchez-les puis coupez les navets en bâtonnets, le potiron en cubes et les blancs de poireaux en grosses rondelles.
Placez les oignons, l’ail, les verts de poireaux, le thym et le laurier au fond d’une marmite.
Posez la viande dessus ainsi qu’une boule à thé remplie de girofle et de poivre.
Couvrez d’eau froide et portez à ébullition très lente.
Couvrez et faites cuire à minima pendant 2 heures, pas besoin d’écumer.
Au bout de ce temps salez et ajoutez les légumes.
Poursuivre la cuisson pendant encore 1 heure.

Parallèlement faites cuire les pommes de terre en démarrant la cuisson à l’eau froide (30 minutes environ).

Prélevez un peu de bouillon et faites-y cuire l’os à moelle 10 minutes dans le bouillon frémissant. Eteignez et laissez au repos.
Vous présenterez la moelle salée et poivrée sur une tranche de pain grillé.
L’os pourra être mis dans la marmite pour apporter une saveur supplémentaire.

Servez la viande accompagnée des pommes de terre et des légumes joliment présentés.
Présentez un petit bol de bouillon à côté ainsi que le pain avec la moelle chaude.

Le reste du bouillon pourra être congelé ou servi en consommé.

 

plat mijoté, boeuf, potiron, os à moelle, plat principal  

11 Commentaires

  • Hum!! il sent bon jusque chez moi ce beau pot au feu, bon pour moi une « tite » tranche de potiron mais 2 os à moelle pour compenser!!!!c’est un plat de saison avec cette grisaille. BRAVO pour toutes
    ces belles photos qui agrémentent tes recettes. Belle journée Annie, bises.

    • Cela a effectivement dû sentir dans l’escalier vu les 3 heures de mijotage! J’adore ces parfums de girofle. Toi aussi tu es une adepte del’os à moëlle, c’est vrai que c’est bien bon.

      Merci pour le prêt de la terrine

      Bisous et bonne nuit

      Annie

  • Une version bien sympa du pot-au-feu (et carrément de saison !!). Je note ton astuce de la boule à thé pour les clous de girofle et le poivre, c’est pratique !
    Parc contre avec une heure de cuisson pour ta courge, ce n’était pas un peu trop, elle se tenait encore ?

  • D’un peu je me faisais avoir … quelle illusion à cause de la couleur orange ! non ce ne sont pas des carottes !!! mais comme dis Juliette, tu as mis les dés vers la fin ? ou mieux encore il faut
    les couper très gros 🙂
    En tout cas çà réchauffe rien qu’à le regarder 😉
    Bises du soir
    Sandy (vote effectué !!!)

  • Enfin une recette dans l’esprit du defi. L’utilisation du potiron dans une recette traditionnelle francaise. Je ne sais pas si ca suffira pour plaire aux membres du jury et figurer sur le podium
    mais moi j’aime beaucoup.

    Mike, le juge intraitable du defi « Thanksgiving a votre sauce »

Commenter